Pit Baccardi

Pit Baccardi

PIT Baccardi_Pit
  • 18.
 

Pit Baccardi – Pit Baccardi – Première Classe – 1999

C’est la fin des années nonantes, et on est dans la grande époque de Sekteur Ä et Première Classe. Olivier Rosset m’avait mis en contact avec Patou et Stéphane (Première Classe), ils avaient écouté quelques unes de mes productions avec Pit et ils en avaient retenu une qu’ils voulaient enregistrer avec Neg’Marrons.

A cette époque, la plupart des albums de rap se vendaient à plus de 100'000 exemplaires, et du coup les labels avaient de gros budgets à disposition qu’ils n’hésitaient d’ailleurs pas à faire exploser. C’était aussi la grande époque de la délocalisation d’entreprises, et le rap n’y a pas coupé : les labels s’étaient en effet rendu compte qu’il était bien plus productif d’envoyer leurs artistes enregistrer ailleurs que dans des studios parisiens, car du coup leurs potes et les potes des potes ne pouvaient pas les suivre en studio.

Donc, direction le studio Polygone à Toulouse avec ses bungalows et son excellent cuisto ! J’arrive en jet presque privé accompagné de ma MPC 3000 (le sampler E-MU ayant été gracieusement mis à disposition par Jimmy Finger).

Dans les studios, Philippe Weiss, qui avait mixé le premier album de Double Pact, est en train de mixer un titre produit par Jimmy Finger, l’ambiance est décontractée, il faut dire que toute l’équipe est super cool. C’est d’ailleurs une équipe avec laquelle je vais souvent travailler dans les années qui suivront.

Dans l’après-midi on procède à l’arrangement du morceau avec Pit, Ben J et Jacky de Neg Marrons. A un moment, je me rends compte qu’on s’échange des regards étonnés et amusés dans mon dos, et en fait je réalise qu’ils sont en train d’halluciner sur la vitesse à laquelle je tape sur ma MPC : c’est vrai qu’avec le temps ma MPC était devenue comme un piano pour moi.

Quelques mois plus tard, je me suis rendu à Paris pour assister au mix de mon titre fait par Philippe Weiss.